Le meilleur expectorant pour éliminer les expectorations

Les maladies des voies respiratoires supérieures et inférieures chez les adultes et les enfants sont souvent accompagnées par la formation de crachats épais et visqueux.

Dans ce cas, la toux devient improductive, suffocante, douloureuse. Dans de telles circonstances, il est tout simplement impossible de se passer de médicaments expectorants spéciaux. L’accumulation d’une grande quantité de mucus dans les bronches est dangereuse en raison de la création de conditions favorables à l’apparition et à la reproduction de la microflore pathogène.

Par conséquent, dans cette situation, seuls les médicaments viendront à la rescousse, ce qui diluera et éliminera les expectorations de la lumière bronchique.

A quoi servent les expectorants?

La toux est un réflexe protecteur qui agit lorsqu'il irrite les muqueuses des voies respiratoires. Mais si la réaction est absolument normale, alors pourquoi est-il nécessaire de prendre des médicaments expectorants? Essayons de le comprendre.

Dans le corps d'une personne en bonne santé, la trachée et les bronches sécrètent une substance spécifique, le mucus trachéobronchique. Il neutralise les effets négatifs de la microflore pathogène et des virus sur les organes respiratoires, favorise l'élimination des microparticules qui irritent la membrane muqueuse des organes respiratoires et pénètrent dans le corps avec l'air inhalé. Le jour où une personne avale environ 100 ml de ce secret.

Lorsqu'une infection est liée, le volume de mucus produit augmente et peut atteindre 1,5 litre par jour. Une telle expectoration est le meilleur habitat pour les bactéries pathogènes. Pour se débarrasser de son accumulation excessive, le réflexe de la toux est déclenché.

Les expectorations visqueuses et épaisses ne peuvent pas sortir indépendamment des bronches, ce qui entraîne une détérioration marquée du bien-être humain. Pour éliminer le mucus et faciliter la respiration, des médicaments expectorants spéciaux sont prescrits.

Classification

Les moyens qui ont la propriété de diluer et d’excréter les expectorations sont divisés en protivokashlevye, mucolytique et expectorant.

  1. Médicaments contre la toux et combinés. Ces médicaments sont prescrits pour une toux douloureuse improductive.
  2. Expectorantsun Nommé avec une toux productive, accompagnée par la formation de secrets clairsemés et faciles à séparer.
  3. Mucolytiques. Ces médicaments sont indiqués pour les patients présentant une toux productive, dans laquelle les expectorations sont épaisses et collantes, et ne peuvent donc pas sortir des bronches de façon indépendante.

Les médicaments expectorants sont divisés en plusieurs types:

  1. Les médicaments ont un impact réflexe. Quand ils frappent la muqueuse gastrique, un réflexe émétique est activé. En même temps, le patient ne ressent pas l'envie de vomir, mais le péristaltisme des muscles bronchiques s'améliore, entraînant une augmentation du volume de mucus dans les bronches. La stimulation de l'expectoration et des expectorations est due à une irritation des muqueuses de l'estomac. Les préparations pharmaceutiques à base d'extraits d'Althea, de Thym, de Coltsfoot, etc. ont principalement un tel effet.
  2. Préparations d'effets de résorption directe. Ces fonds sont absorbés dans l'estomac et irritent les bronches, augmentant ainsi le volume de liquide responsable de la formation de crachats. L'amélioration de l'expectoration contribue à l'accumulation d'eau dans les expectorations, ce qui la dilue.

Les mucolytiques qui diluent le flegme sont divisés en:

  • agents qui affectent l'élasticité et la viscosité du mucus (ACC, etc.);
  • les médicaments qui favorisent l'élimination des expectorations (Ambroxol, Abrol, etc.);
  • les médicaments qui inhibent le processus de production d'expectorations (médicaments glucocorticoïdes, Libeksin Muko, etc.).

Tous les médicaments ne doivent être prescrits que par le médecin traitant. Il ne faut pas oublier que les mucolytiques ne doivent pas être utilisés en association avec des agents antitussifs. Cependant, il existe des médicaments d'association qui ont à la fois des effets expectorants et antitussifs.

Expectorants: une liste

Le choix des expectorants dans les chaînes de pharmacies modernes est assez large. Cependant, de nombreux outils se sont révélés très efficaces, mais il convient de rappeler qu'il s'agit d'un facteur purement individuel. Ne vous fiez pas aux conseils de connaissances et d'amis et aux assurances de la publicité - vous devez confier la question de la sélection d'un médicament à un médecin.

Avec une extrême prudence dans le choix des médicaments expectorants pour le traitement des enfants et des femmes enceintes, ainsi que des mères allaitantes. Par conséquent, avant d'acheter, assurez-vous de lire les instructions d'utilisation du médicament, en portant une attention particulière aux restrictions d'âge et aux autres contre-indications. De nombreux médicaments sont autorisés à prendre que les deuxième et troisième trimestres, et est strictement interdit - dans le premier.

La liste ci-dessous décrit les médicaments expectorants les plus efficaces et les plus abordables.

  1. La bromhexine est un agent mucolytique extrêmement efficace, utilisé avec succès dans les cas de trachéobronchite, bronchite spastique, bronchectasie. Ce médicament est un analogue synthétique de la vasicine, qui dilue et élimine les mucosités. Lorsqu'il pénètre dans le corps humain, la bromhexine est absorbée dans le sang où, sous l’influence de nombreuses réactions chimiques, elle se transforme en Ambroxol. Le médicament est disponible sous forme de comprimés et de sirop pour l'administration orale, ainsi que des gouttes pour l'inhalation. Le médicament commence à agir activement seulement un jour après l'administration. Il aide à réduire la sécrétion de mucus et conduit à une augmentation de l'intensité de l'épithélium cilié. Le volume des expectorations augmente, il commence son élimination active du corps. La dyspepsie et les réactions allergiques peuvent entraîner des effets secondaires. Aujourd'hui, le bromhexine est considéré comme un médicament obsolète et les médecins le prescrivent rarement aux patients.
  2. Ambroxol est un médicament qui non seulement stimule l'excrétion des expectorations, mais protège également les organes respiratoires contre l'infection. Ce médicament est largement utilisé pour traiter les maladies des bronches et des poumons, car les composants entrant dans sa composition sont essentiels au corps humain. Ambroxol est l'un des produits de désintégration de la bromhexine et possède des propriétés similaires. En raison de la prise du médicament, l'inflammation est arrêtée et a un effet antioxydant. Le médicament est utilisé non seulement à des fins thérapeutiques, mais aussi à des fins préventives avant et après des interventions chirurgicales. Pour le traitement de la toux productive chez l'adulte, des pilules prescrites. Si l'enfant est malade, le sirop est prescrit.
  3. L'acétylcystéine, qui est le composant actif du médicament ACC. C'est un agent mucolytique très efficace qui réduit la viscosité des expectorations et les élimine librement des voies respiratoires. Souvent, l'ACC et ses analogues sont prescrits aux patients souffrant d'affections respiratoires de nature infectieuse: trachéobronchite, bronchite, rhinite, sinusite, etc. L'acétylcystéine est largement utilisée dans le traitement de la toux causée par le rhume. Il est également inclus dans le traitement de maladies graves telles que la fibrose kystique, la tuberculose, etc. L'acétylcystéine est un composant thérapeutique important, libéré sous forme de poudre et de comprimés effervescents. Le médicament peut provoquer des réactions allergiques, un bronchospasme, un essoufflement.
  4. La carbocistéine est un médicament qui réduit la viscosité des expectorations et favorise leur élimination de l'organisme. Mukolvan, Langes, Karbotsistein - médicaments souvent prescrits pour le traitement de la toux productive chez les enfants et les adultes. Ils restaurent les muqueuses bronchiques endommagées et accélèrent le processus de régénération de leurs cellules. Ils ne conduisent pas au développement d'un bronchospasme, ils sont en outre plus sûrs que l'ACC. Une dynamique positive est observée le lendemain du début du traitement. Le mucus devient moins épais et il est donc plus facile d’attendre.
  5. Médicaments combinés. Ces médicaments étant considérés comme puissants, ils ne sont utilisés qu'en dernier recours et uniquement sous de strictes indications. Le représentant le plus efficace et le plus connu de ce groupe de médicaments est le médicament Ascoril. Cependant, malgré leur efficacité, les fonds de cette catégorie présentent de nombreuses contre-indications. En outre, ils peuvent provoquer un certain nombre d'effets secondaires, vous devez donc les prendre avec une extrême prudence. Il existe un autre médicament largement utilisé - Codelac Broncho. Il est libéré sous 3 formes: comprimés, sirop, élixir. Le sirop est prescrit principalement aux enfants, en fonction de la catégorie d'âge. Il rend les expectorations moins visqueuses, facilite leur évacuation, réduit la toux. En parallèle, le médicament soulage l'inflammation.

Préparations à base de plantes

Outre les sirops, comprimés et mélanges pour inhalation ci-dessus, il existe également des remèdes à base de plantes médicinales à base de plantes médicinales. Voici les plus efficaces.

  1. Dr. Theis est un sirop à base de plantain qui a un effet expectorant. Peut être utilisé pour tous les types de toux. Il possède des propriétés anti-inflammatoires, immunostimulantes et antispasmodiques. Il peut être utilisé pour lutter contre les infections bactériennes et l'irritation des muqueuses de la gorge. Dans la plupart des cas, le médicament est inclus dans le schéma thérapeutique en tant qu’adjuvant.
  2. Prospan, Gerbion, Gadelix - sirops médicamenteux contre la toux, à base de lierre. Ils soulagent le bronchospasme, la toux, liquéfient les expectorations visqueuses et contribuent à son élimination. Ces médicaments peuvent être pris comme une toux productive et avec une toux improductive.
  3. Médicaments à base d'Althea root - une option économique et efficace. Leur représentant le plus célèbre est le médicament Mukaltin. Avec son aide, l'activité de l'épithélium cilié est stimulée, la liquéfaction est diluée et les expectorations sont retirées des bronches.
  4. Les soi-disant "pilules de thermopsis" sont également peu coûteuses et efficaces. Ils aident à rendre les crachats plus liquides et accélèrent le processus d'élimination des voies respiratoires. Le médicament le plus populaire est Thermopsol. Son principal avantage est qu'il peut même être utilisé pour traiter les bébés. L’impact de ce médicament vise à stimuler les centres respiratoires du cerveau, grâce auxquels les bronches commencent à produire activement un secret qui dilue les expectorations. Thermopsol a un effet anti-inflammatoire, augmente la tonicité des muscles bronchiques lisses et affecte négativement les agents pathogènes.

Afin d'éviter des effets secondaires désagréables, le médicament spécifique ne devrait pas être choisi par le patient, mais par un spécialiste qualifié!

Expectorant folklorique

En parallèle avec la pharmacothérapie largement utilisée et les remèdes populaires contre la toux. Considérez les recettes les plus efficaces.

  1. Lait chaud Ce produit sous forme chauffée a tendance à liquéfier les expectorations. Pour obtenir des résultats plus élevés et plus rapides, vous pouvez ajouter au lait un peu de miel, d’eau alcaline minérale, du beurre, du soda au blaireau ou du soda.
  2. Au miel Pour le traitement, vous devez utiliser uniquement du miel naturel! Mieux - sarrasin ou faux. Ce produit possède des propriétés antiseptiques, bactéricides et anti-inflammatoires, ce qui explique sa grande valeur en médecine traditionnelle. Vous pouvez prendre une cuillère à café de miel toutes les 2-3 heures, ou l'ajouter au chaud (mais pas chaud!) Boissons: thé, compote, lait, cacao, etc.
  3. Inhalation de vapeur à l'aide de décoctions à base de plantes. L'option classique consiste à respirer sur des pommes de terre bouillies et à vous couvrir la tête avec une serviette. Ces procédures facilitent la respiration, fluidifient le mucus et ont un effet bénéfique sur la gorge irritée des muqueuses.

Bien souvent, les médecins eux-mêmes recommandent aux patients de combiner pharmacothérapie et remèdes traditionnels contre la toux. Si la situation n'est pas trop négligée et si nous ne parlons pas de pneumonie ou de maladies respiratoires plus graves, une telle approche intégrée du traitement fournit des résultats tout simplement incroyables!

Le patient parvient à se débarrasser des expectorations le plus rapidement possible sans conséquences pour sa santé. Mais vous ne devez pas oublier: si l'état ne s'améliore pas ou si une dynamique régressive est observée, il est nécessaire d'abandonner immédiatement le traitement et de demander conseil à un médecin compétent!

Contre-indications et précautions

Malgré le fait que les médicaments expectorants décrits ci-dessus soient très efficaces, ils doivent être utilisés avec une extrême prudence pour l’auto-traitement.

Avant d'utiliser le médicament sélectionné en détail, lisez les instructions. Chaque médicament a ses propres contre-indications, caractéristiques d'utilisation, limitations et effets secondaires. Si un remède particulier ne vous convient pas, vous devez le refuser et consulter un médecin.

Avec une toux grasse, il n’est pas possible de combiner antitussif et expectorant. Leur utilisation simultanée entraînera un "conflit" de leurs substances actives, entraînant une détérioration de la santé et la survenue d'effets indésirables.

Si l'automédication n'apporte pas de soulagement pendant 3-5 jours après le début de la prise du médicament, il est nécessaire de consulter un médecin pour éviter des complications dangereuses.

Loading...

Laissez Vos Commentaires