Migraine: symptômes et traitement à domicile

Migraine - une maladie accompagnée d’épisodes de maux de tête intenses. Cet état coule très bien, en particulier.

Ce n’est pas une maladie nouvelle - il est fait mention des attaques des plus violents maux de tête dans les plus anciens traités, manuscrits, documents historiques. Le même mot "migraine" est d'origine française, d'où il vient de la langue grecque antique.

Il est traduit par "la moitié de la tête", reflétant l'essence même de cette maladie.

Prévalence

La migraine est une maladie chronique qui touche principalement la population féminine de la planète. Cependant, les cas de sa survenue chez les hommes ne peuvent pas non plus être qualifiés de rareté.

La maladie peut être assez rare (quelques épisodes par an) et elle est relativement facile à traiter. Mais il arrive aussi que des crises de migraine se produisent quotidiennement et que l'intensité de leur manifestation soit si élevée que personne ne puisse penser à autre chose qu'à un mal de tête insupportable. Le plus souvent, cette maladie se rappelle de 2 à 8 fois par mois.

Une thérapie spécifique n’est pas bon marché, de sorte que la plupart des patients finissent par se contenter d’un traitement symptomatique. Mais le pire, c’est que les crises de migraine permanentes peuvent entraîner une perte partielle ou prolongée de la capacité de travail, ce qui peut même parfois justifier l’invalidité du patient.

Causes de la migraine

Les scientifiques n'ont jusqu'à présent pas réussi à établir les causes exactes du développement de la migraine. Cependant, sur la base d'observations centenaires, certaines régularités de cette pathologie ont été enregistrées.

Ainsi, il a été établi que, tout d’abord, les personnes développées intellectuellement et mentalement actives souffrent de crises de migraine. C'est-à-dire que les visages fonctionnent davantage avec la tête et non avec les mains. Les personnes dont le travail est associé à une activité physique intense souffrent extrêmement rarement de migraines. Et bien que beaucoup de gens essaient d'expliquer les attaques de cette maladie par divers facteurs, il n'a pas été possible de confirmer l'exactitude de leurs suppositions.

Les causes courantes de la migraine comprennent:

  • l'utilisation de certains aliments: fromages à pâte dure, chocolat, vin rouge, poisson maquereau, café, produits fumés, etc.
  • stress, bouleversement psycho-émotionnel, stress mental;
  • prendre certains groupes de médicaments (par exemple, les contraceptifs hormonaux);
  • dépendance météorologique;
  • exercice intense, voire excessif;
  • PMS chez les femmes.

En règle générale, les patients «expérimentés» savent exactement ce qui provoque une crise de migraine et, si possible, tentent d'éliminer l'influence de ce facteur sur leur corps. Cependant, cette approche ne peut que réduire la fréquence des rechutes de la maladie, mais il est tout à fait impossible de s'en débarrasser de cette façon.

Symptômes de migraine

La migraine est accompagnée par des maux de tête écrasants et lancinants dans une moitié de la tête. Dans ce cas, la douleur peut capturer le front, les tempes et les yeux. Parfois, la douleur peut commencer par l’arrière de la tête et s’étendre progressivement à d’autres zones du côté droit ou gauche de la tête.

La localisation de la douleur est également variable. Donc, si, à l’heure actuelle, il est apparu sur le côté gauche de la tête, il est fort probable que la prochaine fois, il sera localisé à droite. Si à chaque fois le syndrome douloureux n'affecte qu'une zone de la tête, il est impératif de faire examiner votre médecin afin d'éliminer le risque de lésion organique du cerveau.

Des symptômes prodromiques tels qu'une diminution de la concentration et une faiblesse générale peuvent indiquer une crise de migraine. L’état post-chromique (malaise qui survient après la fin d’une crise de migraine) est accompagné d’une faiblesse générale, d’une sensation de faiblesse, de somnolence, d’un bâillement, d’une pâleur de la peau.

La migraine entraîne souvent des nausées, une photophobie, la peur des sons durs et forts. Il y a une aggravation ou une perte complète de l'appétit. Dans le même temps, le mal de tête devient plus intense au lever ou à la marche.

Chez les enfants, une crise de migraine est accompagnée de somnolence. Après que l'enfant a un peu dormi, la douleur passe.

La migraine est directement liée aux organes génitaux féminins. C'est pourquoi les crises se produisent souvent chez les femmes pendant le syndrome prémenstruel et la menstruation. En règle générale, la migraine menstruelle commence 48 heures après le début de la menstruation. De plus, les contraceptifs hormonaux ou le traitement hormonal substitutif (THS) peuvent provoquer ou aggraver une crise de maux de tête intense.

Selon son évolution clinique de la migraine est:

  1. Végétatif ou panique. Dans ce cas, la migraine est accompagnée de frissons, de palpitations, de larmoiements, de suffocation et d'un gonflement du visage.
  2. Associatif. Une telle migraine est caractérisée par le passage d'un paroxysme de mal de tête à un déficit neurologique. Car cette forme de processus pathologique est caractérisée par l'apparition de migraine cérébelleuse, aphatique, ophtalmoplégique et hémiplégique.
  3. Katemenalnoy (menstruel). Le nom parle de lui-même - de telles migraines se produisent pendant la période menstruelle chez les femmes. Ce malaise est associé à une diminution du taux d'œstrogènes dans le sang au cours de la phase lutéale du cycle menstruel.
  4. Chronique. Dans ce cas, les crises de maux de tête surviennent 15 jours pendant 1 mois ou plus, pendant 3 mois ou même plus longtemps. Progressivement, le nombre d'attaques augmente et finalement, elles commencent à apparaître quotidiennement. Parallèlement à cela, l'intensité du mal de tête augmente.

Il existe 2 autres types de migraine.

La migraine avec aura se caractérise par la survenue de troubles transitoires, visuels, de la parole, sensoriels et moteurs. Une variante de cette pathologie est la migraine basilaire.

Pour une migraine du sommeil, une crise de maux de tête est caractéristique la nuit ou le matin après le réveil.

Diagnostiquer

Si les migraines ont commencé à se reproduire fréquemment, il est impératif de consulter un spécialiste - un neurologue. Le diagnostic repose sur la collecte de l'anamnèse et la réalisation d'un examen général du patient.

Il est important de comprendre que des maux de tête fréquents peuvent indiquer la présence d'une tumeur cérébrale ou d'une malformation vasculaire. Pour ces derniers, les anomalies du développement sont caractéristiques, sous l’influence desquelles les fonctions des vaisseaux sanguins sont perturbées, ainsi que des modifications négatives de leur structure.

La migraine étant un état pathologique très grave, il est important de prendre en compte les données des méthodes de diagnostic instrumentales. Afin de déterminer les causes de cette maladie, une IRM, une tomodensitométrie cérébrale et un EEG sont effectués.

Traitement

Le traitement de la migraine doit être effectué dans deux directions:

  1. Relief développé crise.
  2. Prévenir la récurrence des maux de tête.

Soulagement de l'attaque

Le patient ne doit prendre que les médicaments qui lui ont été prescrits par le neurologue traitant. Si l'attaque se poursuit avec une intensité moyenne et ne dure pas plus de 2 jours, le médecin peut recourir à la nomination de médicaments analgésiques, y compris ceux combinés.

Ainsi, les groupes de médicaments suivants éliminent bien les attaques de maux de tête:

  1. Anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) - ibuprofène, paracétamol (ne peut pas être utilisé pour les maladies du foie et des reins), aspirine (strictement contre-indiqué dans la pathologie du tube digestif et tendance au saignement).
  2. Combinaison de médicaments à base de codéine, de paracétamol, de phénobarbital et de métamizole sodique.
  3. Les triptans sont prescrits pour les maux de tête de forte intensité et d'une durée supérieure à 2 jours. Ils sont disponibles sous forme de bougies, sprays, solutions pour injections, etc.
  4. Agonistes non sélectifs (p. Ex. Ergotamine).
  5. Médicaments psychotropes (en tant que méthode auxiliaire de traitement) - dompéridone, chlorpromazine, etc.

Les triptans sont des préparations médicales appartenant au groupe des dérivés de la sérotonine. Le mécanisme de leur action a plusieurs directions:

  • réduire la sensibilité du nerf facial trijumeau, produisant ainsi un effet analgésique;
  • affecter les vaisseaux sanguins de manière sélective, par conséquent, seule la pulsation dans la zone du cerveau est éliminée;
  • avoir un impact uniquement sur les récepteurs de la douleur, en réduisant leur nombre, en raison de la douleur soulagée.

Papazol aide bien aux migraines avec aura. Mais il faut le prendre dès l'apparition des premières sensations douloureuses.

Traitements expérimentaux contre la migraine

Les méthodes expérimentales modernes de traitement de la migraine comprennent des séances d’hypnose, l’utilisation de patchs spéciaux et l’utilisation de dispositifs électroniques. Mais l'efficacité de telles approches thérapeutiques n'a pas encore été confirmée, il faut donc les étudier plus en profondeur.

Etant donné que la perturbation du métabolisme cellulaire et l'activation de la peroxydation lipidique occupent une place particulière dans la pathogenèse de la migraine, de pair avec un traitement médicamenteux classique, le patient doit recevoir des médicaments aux propriétés antioxydantes et métaboliques. Ils améliorent les processus énergétiques dans les cellules du corps tout en les protégeant des effets néfastes des radicaux libres.

Il y a quelques années, une étude scientifique a été publiée. Environ 1 550 enfants et adolescents y ont participé, qui souffraient de maux de tête fréquents. Lors d'une étude biochimique sur le plasma sanguin, les scientifiques ont identifié une déficience chez les patients atteints de coenzyme Q10. Ils ont conclu que l'utilisation de suppléments diététiques à base de cette substance contribuerait à atténuer certains des symptômes de la pathologie.

Dans une autre expérience, à laquelle 42 personnes ont participé, des scientifiques ont comparé l'efficacité de la coenzyme Q10 à une dose de 300 mg par jour à l'efficacité du placebo. L'étude a révélé que la coenzyme Q10 est plus efficace que la méthode placebo et qu'elle contribue à réduire l'intensité des maux de tête et des nausées provoquées par la migraine 3 mois après le début du traitement.

Un groupe de chirurgiens plasticiens des États-Unis a travaillé pendant 10 ans sur la théorie selon laquelle les crises de migraine sont souvent causées par un spasme musculaire situé autour du nerf trijumeau. En conséquence, ils ont été en mesure de prouver que les injections de Botox aident à réduire la douleur et que l'opération consistant à enlever les muscles affectés élimine complètement les symptômes désagréables.

Le régime cétogène aide également à réduire l'intensité des manifestations cliniques de la migraine en grappes.

Que faire à la maison?

Guérir complètement la migraine ne réussira pas, mais il est possible de réduire son intensité et de réduire la fréquence des crises. Pour ce faire, suivez ces instructions:

  1. Abandonnez les mauvaises habitudes. L'alcool et la nicotine ont un effet néfaste sur les vaisseaux sanguins et le corps tout entier.
  2. Développer un mode de travail et de repos. La surmenage constante du cerveau entraîne un spasme des vaisseaux sanguins, ce qui provoque une céphalgie intense. En outre, une position assise prolongée avec une tête inclinée conduit à une ostéochondrose cervicale et à un pincement des nerfs faciaux. Cela peut aussi causer des migraines.
  3. Minimiser l'utilisation de boissons contenant de la caféine. Ils font fonctionner le cœur "au ralenti" et nuisent également au fonctionnement du système nerveux.
  4. Réduisez votre consommation, et il est préférable - et complètement exclu - de l’alimentation de tous les produits nocifs. Un régime alimentaire dominé par des aliments faciles à digérer réduit considérablement l'incidence des crises de migraine.
  5. Éclairage normal, décharge et repos du cerveau, marche souvent à l'air frais et mène une vie active. Si vous vous limitez à tous les points ci-dessus, les attaques de maux de tête intenses deviendront vos compagnons constants.

Comment supprimer la douleur des migraines?

Dans le traitement de la migraine, il est pris en compte comment et dans quelle mesure la douleur affecte la qualité de la vie. Pour cela, une échelle spéciale MIDAS (échelle d'évaluation de l'invalidité de la migraine) a été développée. Il repose sur 3 aspects les plus affectés par les maux de tête:

  • étudier et travailler;
  • travaux ménagers et vie de famille;
  • activités sportives et sociales.

Dans ce cas, il est nécessaire de prendre en compte le temps pendant lequel une personne perd sa capacité de travail dans les domaines susmentionnés en raison d'attaques de maux de tête. Cette échelle divise les migraines en 4 degrés:

  1. Lorsque le premier degré de maux de tête n'est pas trop prononcé, ne vous mêlez pas de l'activité complète. Les patients vont rarement chez le médecin, en utilisant les méthodes traditionnelles de traitement de la douleur. Des médicaments arrêtent avec succès une attaque de céphalées, analgésiques non narcotiques (Analgin, Baralgin), AINS (médicaments à base d'ibuprofène), antispasmodiques (Spazmalgon, Kombispazm et autres).
  2. Le deuxième degré est caractérisé par une sévérité modérée des maux de tête. L'activité vitale normale dans ce cas est légèrement perturbée. Dans de telles circonstances, des médicaments prescrits appartenant au groupe des AINS, ou des médicaments antidouleur combinés: Spasmalgon, Pentalgin, Tempalgin, etc. En cas de mal de tête grave et de difficultés d'adaptation aux conditions environnementales, les triptans sont prescrits: Amigrenin, Imigran, Zomig, etc.
  3. 3-4 degrés de migraine accompagnés de céphalées prononcées. Dans ce cas, ils ont immédiatement recours à la prescription de triptans, mais le médicament Zaldiar peut parfois être prescrit. Il contient un élément analgésique puissant, le tramadol et le composant anti-inflammatoire paracétamol. En cas de douleur sévèrement tolérée et persistante, des médicaments hormonaux (dexaméthasone) sont prescrits aux patients. Les médicaments antiémétiques (Cerucula, Métoclopramide, Dompéridone, etc.) arrêtent les nausées et les vomissements. Ils sont pris environ 20 minutes avant l’utilisation des AINS ou des triptans.

Les séries de médicaments à base de triptans sont les plus populaires dans la lutte contre la migraine. Ils sont conçus spécifiquement pour le traitement des maux de tête de cette maladie. L'efficacité du médicament sera plus forte si vous le prenez au tout début du développement d'une attaque.

Recommandations d'utilisation:

  1. Aux premières manifestations de la douleur devrait prendre 1 comprimé. Si le symptôme a reculé, au bout de 2 heures environ, la capacité de travail reviendra à la personne.
  2. Si après 2 heures la douleur est devenue moins perceptible, mais n'a pas complètement disparu, vous devez prendre une autre pilule. Lors de la prochaine attaque, il est recommandé de boire 2 comprimés à la fois.

Si le médicament a été utilisé de manière opportune mais n’a pas eu l’effet voulu, vous devriez consulter un médecin. Il sélectionnera un médicament plus fort et plus adapté.

Les triptans sont divisés en 2 générations:

  1. Les médicaments de la première génération sont à base de sumatriptan. Les formes de libération sont différentes: pilules (Amigrenin, Migran, etc.), bougies (Trigren), spray (Immigrant).
  2. Les triptans de deuxième génération - naratriptan (Naramig) et zolmitriptan (Zolmig). Ce groupe a une performance supérieure et un risque moins élevé d’effets indésirables.

Il est important de sélectionner les médicaments individuellement pour chaque patient. Si cela était fait, à l'avenir, le patient ne devrait prendre que "son" moyen de migraine.

Remèdes populaires

La médecine alternative donne également de bons résultats dans le traitement de la migraine.Les moyens utilisés à cette fin peuvent également être divisés en 2 groupes:

  • médicaments pour arrêter la céphalgie immédiatement au moment d'une attaque;
  • moyens de traitement préventif visant à prévenir la récurrence de la migraine.

Pour normaliser le bien-être lors d'une attaque, vous devez:

  • appliquez une feuille de chou ou de bardane sur le front, puis rembobinez-la avec un bandage;
  • humidifiez un morceau de coton dans le jus de betterave ou d'oignon, puis placez-le dans le pavillon (soyez prudent, cela pourrait provoquer une brûlure!);
  • Attachez un oignon ou un citron aux tempes ou au front;
  • inhalez les vapeurs d'ammoniac et d'alcool de camphre, prises dans des proportions égales;
  • faites des bains de pieds chauds avec une petite quantité de poudre de moutarde sèche;
  • animer une séance d'aromathérapie à l'aide d'huile essentielle de citron, de pin, de menthe ou de lavande;
  • inhaler un mélange d'eau et de vinaigre de cidre de pomme, chauffé à la température optimale (ne pas bouillir!);
  • prendre un bain chaud avec l'ajout d'une décoction de racines de drogue de valériane;
  • boire un quart de tasse de jus de pomme de terre crue. Cette recette aide à prévenir une nouvelle détérioration du bien-être au tout début d'une crise de migraine.

Vous trouverez ci-dessous quelques recettes utilisées depuis longtemps. Ils ne visent pas à arrêter, mais à prévenir les crises de migraine à l'avenir.

  1. Mélanger dans des proportions égales de Motherwort et de menthe poivrée. 1 cuillère de matière première sèche, versez 500 ml d'eau bouillante et laissez infuser pendant 2 heures. Filtrer le médicament fini et boire à petites gorgées pendant 1 jour.
  2. Prenez 1 partie de racines de primevère, de feuilles de menthe poivrée, de fleurs de lavande des montagnes, de racine de valériane médicinale et de feuilles de romarin. 1 cuillerée du mélange pour brasser 250-300 ml d'eau bouillante et laisser infuser jusqu'à refroidissement. Filtrez bien et prenez 400 ml de perfusion par jour.
  3. Avec de faibles manifestations de crises, vous devriez boire le prochain cocktail plusieurs jours de suite. Pour le préparer, prenez un œuf de poule et battez-le dans un verre de lait chaud et fraîchement bouilli. Bien mélanger et boire 1 fois.
  4. Chaque matin, avant le petit-déjeuner, buvez un verre de lactosérum ou de babeurre.
  5. Prenez un quart de tasse de jus de cassis trois fois par jour. Vous pouvez préparer un cocktail de jus en mélangeant 3 parties de carotte et 1 partie d'épinards et de jus de pissenlit.

Ne choisissez pas un remède populaire basé sur les mots d'amis, prétendant qu'il les a aidés. Ce qui convient à une personne ne fera qu'empirer les choses pour une autre. Même les recettes de la médecine traditionnelle doivent donc être adaptées individuellement.

Prévention de la migraine

Prévenir les épidémies fréquentes de crises de migraine est tout à fait possible. Pour cela il est important:

  • éliminer les effets sur le corps des facteurs irritants;
  • éviter de rester assis de manière prolongée devant l'écran du téléviseur ou l'écran de l'ordinateur;
  • garder les appels téléphoniques au minimum;
  • alterne activité physique et repos adéquat;
  • manger correctement et pleinement;
  • tenir un journal, qui indiquera: l'intensité de la douleur, la durée et la fréquence des crises de migraine, l'efficacité des médicaments pris;
  • prendre des médicaments contenant du magnésium et des vitamines du groupe B;
  • prendre des médicaments à partir de la libération de bloqueurs adrénergiques (par exemple, le propranolol, les bêta-bloquants), d'anticonvulsivants (Topiramate), d'antidépresseurs (Venlafaxine).

Le traitement de la migraine est un processus difficile, mais une crise peut être surmontée ou prévenue. L'essentiel est de ne pas laisser la situation suivre son cours. La douleur ne peut pas être tolérée, car elle affecte non seulement la vie quotidienne, mais peut également nuire considérablement à la santé!

Loading...

Laissez Vos Commentaires