Le taux d'immunoglobuline E (IgE) est élevé - qu'est-ce que cela signifie?

Les immunoglobulines sont des protéines spécifiques produites par le système immunitaire.

Les immunoglobulines de classe E sont libérées dans le sang lorsque divers allergènes y pénètrent. IG est conçu pour protéger le corps de ces éléments, empêchant ainsi leur effet destructeur sur les cellules saines.

La détermination de l'immunoglobuline de type E est une procédure de diagnostic importante dans certaines pathologies d'étiologie allergique. Chez les personnes en bonne santé, le niveau de cette substance est extrêmement faible, de sorte que l'identification de ses indicateurs surestimés ne doit en aucun cas être ignorée.

Quel est le rôle de l'immunoglobuline dans le corps humain?

L'immunoglobuline E commune est un indicateur d'une réaction allergique ou d'une maladie. Avec la pénétration de l'allergène dans le corps commence à produire activement de la sérotonine et de l'histamine, entraînant l'apparition de:

  • démangeaisons;
  • larmoiement;
  • gonflement des muqueuses;
  • irritation de la peau et éruption cutanée;
  • autres manifestations d'une réaction allergique.

Chez les jeunes enfants, ces symptômes peuvent entraîner le développement d'un choc anaphylactique. Cela est dû au fait que l'organisme inférieur infantile ne peut pas, indépendamment et complètement, faire face à l'action de stimuli qui lui causent un préjudice grave.

L'immunoglobuline E est une protection contre les effets parasites. Ainsi, avec les helminthiases, il se produit une éruption cutanée associée à l’effet des toxines excrétées par les vers. En cas de réponse tardive à de tels symptômes, des douleurs intenses dans la cavité abdominale et des vomissements sévères apparaissent.

Indications pour l'examen

Si des symptômes d'allergie apparaissent, vous devez contacter votre allergologue. Après une enquête détaillée et un examen physique, le médecin vous prescrira l’examen nécessaire.

Un test d'immunoglobuline est effectué s'il y a des symptômes d'une réaction allergique:

  • gonflement et rougeur de la peau;
  • irritation de la peau, démangeaisons et brûlures;
  • toux prolongée;
  • démangeaisons des muqueuses après le contact avec certaines substances;
  • larmoiement et rhinite sans cause;
  • attaques d'obstruction bronchique;
  • choc anaphylactique.

Dans la plupart des cas, l’analyse de la classe I n’est pas attribuée séparément, mais en combinaison avec d’autres échantillons. Cette approche permet de maximiser l'image de la maladie et d'en découvrir les causes.

Comment prendre une analyse

Le don de sang en immunoglobulines exige le respect des mêmes règles que pour toute autre recherche biochimique:

  • la livraison du biomatériau est effectuée le matin;
  • 10 heures avant le test, vous devez refuser d’utiliser tout aliment;
  • avant l'étude, il est nécessaire d'éviter l'effort physique intense et le stress;
  • l'eau peut être bue en quantité illimitée;
  • le jour avant le test doit être exclu de la diète des aliments gras et de l'alcool;
  • À la veille de l'analyse, il est déconseillé d'effectuer des ultrasons, des rayons X, une fluorographie ou un scanner.

Parfois, une augmentation du niveau d'IgE est associée à une violation de la technologie du laboratoire de test. Dans ce cas, vous devrez peut-être réétudier, ce qui est préférable de tenir dans une autre clinique.

Performance normale

Les standards d'immunoglobuline E dépendent de l'âge du patient. Compte tenu de ce critère, ils sont présentés dans le tableau ci-dessous:

Indicateur d'âgeTaux minimum (KE / L)Indicateur maximum (KE / l)
1 à 3 mois02
3 à 6 mois310
1 à 5 ans820
6 à 14 ans1050
15 à 20 ans1560
Personnes de plus de 20 ans20100

La première détermination du niveau d'immunoglobuline E est possible même pendant la période de développement prénatal du fœtus - dans les 12 semaines, car pendant cette période l'index protéique augmente. Après l'accouchement, on observe une augmentation rapide de la concentration de la substance.

L'augmentation progressive du niveau d'immunoglobuline se poursuit jusqu'à un certain âge. Chez les personnes âgées, la concentration en protéines diminue de manière significative, de sorte que le test pour IG-E perd de sa pertinence.

Interprétation des indicateurs

Tout en déchiffrant les résultats de l’étude, les caractéristiques individuelles du corps du patient, son âge, son mode de vie, son activité et d’autres facteurs sont pris en compte. Il est à noter qu'en hiver, la concentration de la substance est légèrement inférieure à celle de l'été. Son augmentation maximale est observée en avril-mai et en août-septembre.

Les niveaux réduits d'immunoglobuline E sont plus fréquents chez les résidents des régions du nord et des zones très humides. Les personnes vivant dans un climat sec et dans le sud ont augmenté leur indice de protéines. Mais, selon des études, une personne qui vivait auparavant dans la partie sud, puis a déménagé dans le nord, est soumise à une augmentation significative de la concentration en IG-E.

L’immunoglobuline E totale est augmentée chez les mineurs, les employés de scieries, les travailleurs du secteur pharmaceutique, celui de la parfumerie, les usines métallurgiques et les entreprises chimiques. En outre, de nombreux facteurs peuvent encore entraîner une augmentation du niveau de cette protéine. Par conséquent, déchiffrer les résultats est une question purement individuelle.

Causes de l'augmentation de l'immunoglobuline E

L'augmentation des taux d'immunoglobuline peut avoir différentes gammes. Les raisons d'une telle déviation peuvent être trouvées dans:

  • l'ascaridiase;
  • aspergillose allergique broncho-pulmonaire;
  • nématodose intestinale;
  • asthme atopique;
  • l'échinococcose;
  • sinusite et rhinite allergiques;
  • dermatite atopique;
  • l'ankylostomatose;
  • l'amibiase;
  • allergies alimentaires et médicaments;
  • syndrome de migration des larves helminthiques;
  • réaction anaphylactique (choc);
  • l'urticaire;
  • angioedema;
  • Myélome à IgE;
  • périartérite nodulaire;
  • syndrome d'hypéréosinophilie;
  • syndrome d'hyper-IgE;
  • pyoderma récurrent;
  • Syndrome de Neumann.

Une augmentation significative de l'immunoglobuline de classe E peut également être due à une affection telle que "maladie du greffon contre l'hôte".

Que faire si vous déviez de la norme?

L'augmentation de la concentration d'immunoglobuline E indique la présence d'une hypersensibilité du corps humain à certains stimuli - pollen, poils d'animaux, aliments, poussière, éléments chimiques.

Pour éliminer une réaction allergique, il est nécessaire de déterminer exactement ce qui l’a provoquée. Pour cette recherche supplémentaire est menée - test d'allergie. Après avoir reçu les résultats d'un tel test, le médecin peut prescrire le traitement nécessaire au patient:

  1. En cas d'invasion parasitaire, le traitement par médicaments anthelminthiques est prescrit.
  2. Lorsque les allergies alimentaires du régime alimentaire excluaient tous les aliments provoquant une réaction vive du corps.
  3. Pour la dermatite, des pommades externes spéciales, des crèmes et des gels sont prescrits (A-Derma, Dermalex, Atoderm, Excipial). Pour bloquer la synthèse des histamines, des groupes spéciaux de médicaments sont utilisés - les antihistaminiques: Suprastin, Fenkarol, Erius, Eden, Loratadin, etc.

Les sorbants sont acceptés pour la liaison rapide et l'élimination des toxines du corps, et des enzymes sont utilisés pour normaliser la digestion.

Outre le traitement, il est également nécessaire de mener une série d'activités visant à prévenir le développement d'allergies à l'avenir. Les procédures prophylactiques dépendent de ce qui a provoqué une forte augmentation du niveau d'immunoglobuline E dans le corps du patient.

Des difficultés de traitement peuvent survenir chez les enfants de moins de six mois. Leur système immunitaire étant encore très faible, la concentration d'immunoglobuline E est difficile à déterminer - elle est extrêmement basse.

Prévention

Pour prévenir une augmentation du niveau d'immunoglobuline E, il est nécessaire:

  • se soumettre régulièrement à l'examen du médecin traitant;
  • porter un masque de protection pendant les périodes de floraison active de plantes dont le pollen est un allergène puissant;
  • surveiller attentivement la santé de l'enfant et déterminer s'il est prédisposé aux maladies allergiques;
  • identifier et traiter en temps voulu les pathologies parasitaires (notamment helminthiques).

Il est extrêmement important d’éviter tout contact étroit avec des substances allergiques. Ne pas renifler les fleurs, dont le pollen irrite les muqueuses et la peau, ni caresser les animaux dont la laine provoque des réactions similaires. Même si vous voulez vraiment, faire cela n'est absolument pas recommandé pour la sécurité de votre santé.

Une autre mesure préventive consiste à tester régulièrement une immunoglobuline E. Le sang devrait lui être donné tous les six mois.

Quel médecin contacter?

L'analyse de la classe d'immunoglobuline E est prescrite par un allergologue. Le décodage des résultats doit être effectué exclusivement par un spécialiste, car le patient ne sera pas en mesure de comprendre la situation de manière indépendante et de poser un diagnostic précis.

Si la cause de l’augmentation des protéines est l’invasion des vers, le patient peut être référé pour une consultation supplémentaire avec un parasitologue.

Loading...

Laissez Vos Commentaires