Le sable dans les reins: causes et méthodes de traitement à domicile

Les reins sont un organe à deux qui effectue les fonctions de filtration dans le corps humain. L'activité de presque tous les organes et systèmes dépend de leur santé. C'est pourquoi il est recommandé aux personnes qui ne se plaignent pas de problèmes de l'appareil urinaire de passer régulièrement une échographie des reins.

Parfois, les patients, grâce à cette procédure, découvrent la présence de sable dans cet organe. Plus précisément, il s’agit d’une suspension fine, d’un précipité formé de sels. Les principales raisons de son apparition couvriront les troubles métaboliques, la malnutrition, la présence de lésions inflammatoires chroniques du système urinaire, des anomalies de la structure des voies urinaires, etc.

Si, au cours de l'échographie, le médecin a remarqué la formation de petits grains avec des ombres claires, le patient reçoit un diagnostic de DCI de stade initial.

Qu'est ce que c'est

Le terme "lithiase urinaire" est familier à beaucoup d’entre nous. C'est une maladie dans laquelle des calculs se forment dans les reins, la vessie ou les voies urinaires. Ils perturbent l'activité des organes du système urinaire, rendant difficile l'élimination du liquide du corps. Les pierres peuvent grossir et obstruer la lumière de l'uretère. Une obturation complète peut provoquer le développement d'une urosepsie, d'une péritonite et d'autres complications dangereuses.

Un calcul est une formation dense formée d'oxalate, d'urate, de sels de phosphate ou de protéines. De telles structures ont des dimensions de plus de 1 mm de diamètre, mais peuvent atteindre des paramètres plus élevés - jusqu’à 17 cm de diamètre et pesant environ 1 kg.

Les calculs rénaux et le sable sont des choses différentes. Ils diffèrent les uns des autres par leur volume et leur structure. Ainsi, le sable est une suspension de sels et de protéines (protéines), qui ne s'est pas encore transformé en un véritable tartre. Généralement, le volume de telles structures varie de 0,8 à 0,9 mm, de sorte que même les procédures de diagnostic modernes ne peuvent pas détecter de tels "grains de sable". L’apparition de sable dans les reins est considérée comme le stade initial du développement du DCI.

Raisons de la formation de sable dans les reins

La principale raison de la formation de sable dans les reins est une violation du métabolisme, ce qui entraîne une augmentation de la concentration de sels dans les liquides biologiques - le sang et les urines. Avec une augmentation significative des niveaux de sel, de petites particules se forment d'abord, puis des pierres se forment. Pour provoquer ce processus peut:

  1. L'hérédité. Tout d'abord, nous parlons de troubles métaboliques transmis par des gènes. Pour cette raison, le risque de développer un DCI chez les personnes dont les proches parents ont connu cette pathologie augmente considérablement.
  2. La composition du fluide consommé. Il existe une "eau dure" qui contient de fortes concentrations de sels, de magnésium et de phosphore. Ces substances ont un effet négatif sur l'état du système urinaire, car elles ont tendance à se déposer sur les parois des voies urinaires.
  3. Vivre dans un climat humide et chaud. Dans ce cas, la transpiration du corps est faible, ce qui entraîne un retard dans le sang des oligo-éléments. Et ceci, à son tour, provoque une filtration améliorée de ces substances par les tissus rénaux.
  4. Nutrition déséquilibrée. Dans le régime alimentaire humain devrait être des plats de viande et de légumes. Dans ce cas, respectez scrupuleusement leur équilibre, car la présence de viande dans le menu peut provoquer une acidification de l'urine. La nourriture végétale, à son tour, peut provoquer une alcalinisation de l'urine. Ce facteur joue un rôle important dans la formation de calculs rénaux chez les hommes, qui préfèrent souvent les aliments protéinés (viande).
  5. Augmentation de la concentration de calciférol associée à une pénurie concomitante de rétinol et d'acide ascorbique.
  6. Une augmentation des glandes parathyroïdes, entraînant une augmentation du calcium urinaire.
  7. Maladies du système urinaire, accompagnées d'une stagnation de l'urine.

Les facteurs ci-dessus jouent un rôle important dans le diagnostic de la maladie. La présence dans l'histoire du patient, au moins, l'un d'eux suggère qu'il y a du sable dans les reins.

Symptômes chez les femmes et les hommes

Les grains de sable étant trop petits, ils ne causent généralement pas de symptômes. Les femmes et les hommes n'ont ni douleur ni malaise. Cependant, dans certaines circonstances, ils peuvent sortir des reins, entraînant des lésions de l'urètre et des muqueuses des voies urinaires.

Dans ce cas, vous pouvez rencontrer certains symptômes de sable dans les reins:

  • douleur pendant la miction;
  • sensation de vidange incomplète de la vessie;
  • manque de soulagement après la miction;
  • douleur intense, prononcée, souvent unilatérale, associée à l'impact mécanique de grosses particules de sable sur les parois des voies urinaires (dans ce cas, la douleur peut être transmise à l'aine ou à la partie supérieure de l'abdomen);
  • assombrissement de l'urine, perte de transparence;
  • parfois hématurie.

Avec le développement de l'inflammation locale, une augmentation de la température corporelle se produit. L'hypertension artérielle est rarement observée chez les patients présentant du sable dans les reins. L'augmentation de la pression est due à une violation du processus d'élimination des fluides du corps. Pour la même raison, les patients développent un gonflement des bras, des jambes et du visage.

Il est possible que du sable sorte des reins sans symptômes associés, mais ceci est une rareté. Une situation similaire chez les femmes et les hommes n'est observée qu'avec des grains de sable de petite taille (jusqu'à 0,5 mm) et un petit nombre d'entre eux. Après cela, l'état du patient redevient normal et ses symptômes perturbateurs disparaissent. Mais la récupération complète n'est pas en cause, car les particules de sel de protéine peuvent s'accumuler à nouveau, entraînant une rechute de la pathologie.

La durée du processus de libération du sable par les reins est différente et dépend de plusieurs facteurs:

  • la présence de la pathologie principale;
  • fonctionnement des voies urinaires;
  • le degré de désordres métaboliques.

Parfois, l'élimination du sable du corps peut prendre de plusieurs semaines à plusieurs mois.

Diagnostics

Même avec l'aide de méthodes de diagnostic instrumentales modernes, il est impossible d'identifier le sable dans les reins. Les dimensions des "grains de sable" sont si petites que même des capteurs, des ondes ou des rayons X ultra-sensibles ne peuvent déterminer leur présence. La tomodensitométrie, l'échographie et d'autres manipulations ne contiennent des informations diagnostiques que lorsqu'une pierre complète s'est formée dans le rein.

Si vous soupçonnez la présence de sable dans les organes du système urinaire, l’urine est affectée à la teneur en sel. Une attention particulière doit être portée aux paramètres suivants:

Signe de laboratoireNormaChangements de performances
Globules rougesDans le champ de vision pas plus de 2Une augmentation du niveau indique des dommages à la partie interne des parois de l'urètre, du bassin ou de l'uretère.
Cylindres hyalinsAbsentChacune des substances peut être l'un des composants du "sable". Leur présence dans l'urine indique indirectement la formation de calculs.
Oxalate
Urats
Phosphates Amorphes / Phosphates Triplex

Le sable dans les reins ne cause pratiquement pas d'inconvénients au patient, ne provoque aucune douleur ni inconfort. Pour cette raison, de nombreux patients consultent déjà leur médecin lorsque survient la phase de lithiase urinaire accompagnée de symptômes sévères. En particulier, la colique rénale.

Encore moins souvent, les médecins procèdent délibérément à un examen pour identifier le sable dans les reins. Mais l'appartenance du patient au groupe à risque de développement d'un DCI constitue pour lui une raison de poids pour surveiller de près son état et se soumettre régulièrement à un examen médical. Une telle approche de la santé personnelle est la méthode la plus optimale et efficace pour la prévention de la lithiase urinaire chez les personnes de tous âges.

Traitement de sable dans le rein

Le traitement du sable dans les reins chez les femmes comme chez les hommes repose sur deux principes de base:

  1. Suppression des formations cristallines fines et élimination des symptômes désagréables de la pathologie, le cas échéant.
  2. Prévenir la récurrence de la maladie. Pour ce faire, il est important de choisir la bonne tactique de traitement, qui contribuera avant tout au rétablissement du métabolisme normal des sels et des protéines dans le corps du patient.

Avec ce diagnostic, de bons résultats sont obtenus avec des procédures médicamenteuses et physiothérapeutiques. annonces3

Comment enlever le sable dans les reins avec des médicaments

Pour éliminer le sable des reins à la maison, on utilise principalement des préparations à base de plantes ayant des propriétés antispasmodiques, diurétiques, anti-inflammatoires et parfois antiseptiques.

Les préparations suivantes à partir de sable dans les reins sont les plus populaires, efficaces et souvent prescrites:

  1. Cyston. Le médicament a un effet complexe: sous son influence, un spasme des muscles lisses des voies urinaires est arrêté, le processus inflammatoire est éliminé, le liquide est activement excrété du corps. En néphrologie, cet outil est utilisé pour lier les petits "grains de sable", qui peuvent ensuite former un calcul.
  2. Canephron. Ce médicament peut être pris même chez les jeunes enfants et les femmes enceintes. Le médicament a une base végétale et possède des propriétés anti-inflammatoires et diurétiques.
  3. Phytolysine - pâte pour la préparation de suspension buvable. Il est utilisé pour le sable dans les reins, ainsi que pour les types combinés de calculs et de lésions inflammatoires du système urinaire. Fitolysin pour femmes prescrit pour prévenir le développement de la lithiase urinaire.

Tous les médicaments ci-dessus ont un mécanisme d'action presque identique. Mais cela peut différer en fonction des caractéristiques individuelles du patient, ce qui explique sa diversité sur le marché pharmaceutique. De ce fait, si un médicament était inefficace, le patient en prescrit un autre, similaire.

En raison de la composition naturelle de ces fonds, ils ne provoquent pratiquement pas d’effets secondaires. L'allergie dans leur application est également peu probable.

Physiothérapie

La physiothérapie aide à accélérer la libération de sable rénal chez les femmes et les hommes et réduit également la douleur liée à ce processus. Pour cela, les patients sont prescrits:

  1. Électrostimulation par courant sinusoïdal, dont la fréquence peut varier de 2 à 2,5 kHz. Pendant la procédure, les électrodes sont placées sur la région des reins, après quoi l'appareil s'allume. Pendant la séance, les courants n'affectent que les tissus internes, sans provoquer d'irritation cutanée. En raison de cet effet, la circulation sanguine et la circulation lymphatique sont stimulées et le métabolisme des tissus locaux est normalisé.
  2. Thérapie d'exercice. La présence de sable dans les reins est particulièrement axée sur la marche rapide, les squats et autres exercices au cours desquels la position du corps change.

Alimentation et nutrition

Le régime alimentaire humain a un effet important sur l’acidité de l’urine et la présence de sel. Par conséquent, l'utilisation de grandes quantités de viande n'est pas recommandée chez les patients présentant du sable dans les reins. Négliger cette restriction entraîne une acidification de l'urine et la formation d'urates et d'oxalates. Ces éléments forment ensuite des calculs d'urate et d'oxalate.

Les produits laitiers, au contraire, alcalinisent l'urine et provoquent la sédimentation des phosphates - des structures qui forment des calculs de phosphate. Chez une personne en bonne santé, la réponse urinaire doit être neutre. Pour atteindre ce résultat, vous devez:

  1. Exclure les aliments gras, les abats, l'alcool et les assaisonnements épicés en présence d'une grande quantité de sels d'urate dans l'urine. Parallèlement, il est nécessaire de limiter la consommation de chocolat, légumineuses, plats de viande. Dans ce cas, le régime alimentaire devrait reposer sur les produits laitiers, ainsi que sur les légumes et les fruits.
  2. Réduisez la quantité de thé et de café consommés, abandonnez complètement les produits tels que l'oseille, les épinards, les radis et la rhubarbe. Cela est nécessaire lors de la détection de sels d'oxalate dans l'urine. Les eaux minérales alcalines contribuent à l'alcalinisation de l'urine. En ce qui concerne les produits alimentaires, dans une telle situation, l’utilisation de céréales et de pain à grains entiers sera utile.
  3. Inclure dans la bouillie de régime et diverses viandes avec un niveau élevé de phosphate dans l'urine. Mais de la laiterie et de la farine devrait être abandonné. Les compotes et la gelée de petits fruits seront utiles, car ils ont tendance à acidifier l'urine.

Mode actif

Avec du sable dans les reins, l’éducation physique n’est pas contre-indiquée, mais au contraire très nécessaire. Les patients avec ce diagnostic sont recommandés pour:

  • courir
  • marche sportive;
  • des sauts;
  • des squats.

En modifiant la position du corps, le patient provoque ainsi le mouvement des cristaux déposés dans les voies urinaires en direction de la vessie. Mais les exercices physiques à eux seuls ne suffisent pas pour éliminer complètement le sable dans les reins. Par conséquent, la thérapie par l'exercice n'est jamais utilisée comme méthode thérapeutique indépendante. Des résultats positifs ne peuvent être atteints qu'en organisant des cours pendant le traitement de la toxicomanie.

Remèdes populaires

Tous les patients ne sont pas guidés par les recommandations des médecins en présence de calculs ou de sable dans les reins. Beaucoup de gens utilisent des médecines alternatives pour se débarrasser d'une maladie désagréable. Mais il ne faut pas oublier que ce traitement ne sera pas efficace - il ne donnera des résultats positifs que si une combinaison d'ordonnances spécifiques et de médicaments est prescrite par un médecin.

Ainsi, lorsque le sable dans les reins est recommandé d'appliquer les recettes folkloriques suivantes.

  1. Mélanger en proportions égales graines d'aneth, feuilles de menthe et canneberges, et herbe renouée. Broyer à l'état de poudre, puis prendre 20 g du mélange et infuser ½ litre d'eau bouillante. Infuser une demi-journée. Prenez 75 ml 3 fois par jour pendant un mois.
  2. 20 g de racines de rose sauvage hachées finement et versez 1 litre d'eau bouillante. Laisser mijoter pendant 10 minutes, puis laisser infuser pendant 10 à 12 heures. Buvez un demi-verre 2 fois par jour. La consommation de bouillon devrait se faire à l'aide d'une paille, car cela pourrait endommager l'émail des dents. Le traitement est effectué pendant 2 semaines.
  3. 3 pommes rouges coupées en petits morceaux et ajoutez 1 litre d'eau. Amener le mélange à ébullition et laisser mijoter à feu doux pendant une demi-heure. Cette boisson est recommandée pour remplacer le thé et le café. Vous pouvez le boire en quantité illimitée.
  4. Sécher les graines de carottes et les broyer dans un moulin à café. Prenez une pincée (le montant au bout d'un couteau) trois fois par jour avant les repas.

Prévention des rechutes

Afin d'éviter la formation de cristaux, il est tout d'abord nécessaire d'établir un métabolisme. Mais il est impossible de le faire sans découvrir la raison exacte de son échec. Par conséquent, vous devez d'abord subir une inspection approfondie et complète. Cela peut être fait par échographie, urographie excrétrice des reins, pneumopyélographie, scanner ou IRM. De plus, le diagnostic peut être d'évaluer l'activité des reins, mais aussi des glandes parathyroïdes.

En l'absence d'anomalies structurelles dans le PSZH et les reins, la cause du sable est probablement une prédisposition génétique. Dans une telle situation, il est encore impossible de s’asseoir. Il est nécessaire de suivre certaines règles qui aideront à minimiser le risque de formation de cristaux dans les organes du système urinaire.

La prévention de la primo-infection et du re-développement de cette maladie repose sur:

  1. Respect des règles de bonne nutrition.Il n'est pas nécessaire d'exclure complètement les produits: vous devez simplement enrichir le régime avec des produits végétaux et minimiser la consommation de malbouffe. Le salage des plats finis n'est pas recommandé.
  2. Respect du régime de consommation Par jour, il faut consommer au moins 1 à 1,5 litre de liquide.
  3. Rejet complet de l'alcool.
  4. Réussir une thérapie vitaminique prophylactique utilisant des complexes multivitaminiques (Complivita, Multivita, Multitabs, etc.). La durée de prise de tels fonds devrait être de 3 mois. Vous devez prendre des vitamines deux fois par an, tous les six mois.
  5. Livraison régulière d'urine pour analyse afin d'identifier les sels minéraux et les cylindres hyalins. Parallèlement à cela, vous devriez être examiné par un urologue, un néphrologue et / ou un thérapeute. De tels événements sont recommandés tous les six mois.

De telles mesures préventives suffiront, mais le patient devrait se rappeler qu'elles ne donneront le résultat que si elles sont effectuées tout au long de la vie et non de manière périodique.

Loading...

Laissez Vos Commentaires